Amylase

Type d'analyse :

ANALYSES BIOLOGIQUES URINAIRES

10 ml miction

Nature du prélèvement

Température de prélèvement

4 - 24 ° C

Intérêt clinique;

Enzyme d'origine pancréatique ou salivaire qui hydrolyse l'amidon. Sa concentration sérique augmente de façon importante dans les affections suivantes : - pancréatite aiguë hémorragique : l'amylasémie peut atteindre 30 à 40 fois la valeur de référence, augmentation 3 à 6 heures après le début de l'affection, maximum atteint entre la 20e et la 30e heure, normalisation en 2 à 8 jours. Un dosage d'amylasurie doit être réalisé en parallèle car l'amylase est éliminée dans les urines. Les signes urinaires sont décalés de 6 à 12 heures ; - pancréatites chroniques et cancers du pancréas : augmentation plus modérée que dans les pancréatites aiguës ; - parotidites : augmentation dans les parotidites virales telles que les oreillons. Une élévation marquée au cours de l'évolution doit faire penser à une réaction pancréatique secondaire ; - perforations d'ulcères gastro-intestinaux, occlusions intestinales hautes, lithiases biliaires, grossesse extra-utérine, appendicite, traumatisme abdominal, péritonite. Une augmentation de l'amylasémie peut traduire un défaut d'élimination rénale par diminution de la filtration glomérulaire. L'amylase peut se combiner avec les glycoprotéines sériques (IgG ou IgA) pour former des macro-amylases qui ne sont plus filtrées par le glomérule. On observe alors une hyperamylasémie sans hyperamylasurie. Auparavant utilisée pour le diagnostic biologique de la pancréatite aiguë, couplée à la lipase, l'amylase n'est plus aujourd'hui prescrite qu'à la recherche d'une pathologie autre que pancréatique (essentiellement des glandes salivaires)

Recommandation;

Disponibilité du résultat

Le même jour